Actualités

« Histoires dans la nuit »
Lecture du Collectif A5 à Yvonand
Mardi 26 juillet 2022

A la tombée de la nuit, Alice Kübler, Numa Francillon et David Janelas – tous membres du Collectif A5 – ont lu leurs textes. Le public est arrivé avec son transat ou sa chaise pliable au refuge d’Yvonand. Les personnes présentes ont entendu des histoires sur le thème de la nuit. Des marécages, une louve, du feu.

Le 26 juillet, la nuit a été venteuse. Pendant l’heure de lecture, des hérons ont cherché une branche pour s’assoupir pendant qu’un lampadaire a fait son intéressant en restant allumé. A la fin de la soirée, on s’est tous dit « bonne nuit ».

– – – – –

« Messages suspendus »
Intervention dans l’espace public
Mai – juillet 2022

Le projet Messages suspendus s’est inscrit dans une démarche poétique de réhabilitation de trois anciennes cabines téléphoniques à Yverdon-les-Bains.

Chaque cabine était une invitation à écouter, lire ou enregistrer un message. Cette intervention dans l’espace public voulait créer un dialogue entre le brouhaha du monde extérieur et les espaces transparents et désormais silencieux des cabines.

Des messages à enregistrer
Des messages à lire
Des messages à écouter
« Ecoutez-moi »- un texte écrit par Numa Francillon à lire et à écouter

Pour (re)découvrir l’entier du projet « Messages suspendus » https://nouma.ch/cabines/

– – – – –

Résidence artistique
Quartier Culturel de Malévoz
Mars – avril 2022

Deux mois de résidence à Monthey dans un îlot culturel au coeur du pôle psychiatrie et psychothérapie de l’Hôpital du Valais.

Numa Francillon a animé une dizaine d’ateliers avec les patients. Il a également mené une recherche autour de l’écriture et de ces différentes formes.

La résidence s’est conclue par une exposition et une lecture de textes.

En savoir plus sur le Quartier Culturel de Malévoz.
https://www.malevozculturel.ch/a-propos/

– – – – –

« L’Appel Unique – Acte II »
Performance téléphonique
Mars 2022

Une action poétique menée durant le festival Printemps de la Poésie. Un projet littéraire unique, intime et poétique. Au téléphone, des monologues sont portés par la voix de l’auteur et destinés à une seule personne à la fois.

Sans se voir ni se connaitre, ne se comprendrait-on pas mieux ?

Un projet soutenu par la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature.